Préparer sa retraite tout au long de sa vie

A tout âge il est important de penser à préparer sa retraite, de se constituer un complément de revenu et de protéger ses proches. L’immobilier neuf locatif répond à ces préoccupations.

Comment l'investissement locatif peut préparer la retraite ?

Comment mon investissement locatif d’aujourd’hui peut préparer ma retraite de demain ?

Tout d'abord, il faut vous poser la bonne question, suis-je à la recherche d’une capitalisation ou de revenus complémentaires pour la retraite ? Et à partir de là, il faut définir le montant que vous pouvez y consacrer. Il peut avoir plusieurs formes : une épargne régulière mensuelle ou bien un apport personnel de départ totalement ou partiellement consacré au financement du projet.

Très bien, nous avons donc un objectif, des moyens. Y a-t-il encore un ingrédient nécessaire à la construction d’un projet d’investissement ?

Et oui, vous savez désormais pourquoi mener ce projet, combien vous allez y consacrer tous les mois ou tous les ans. Il ne vous reste plus qu’à déterminer la durée. Là, la base de travail consiste à se caler sur la date de votre départ à la retraite. En tenant compte bien sûr de l’évolution des charges du foyer comme les études des enfants, les impôts, ou vos remboursements de crédits…

Je connais maintenant mon but, mes capacités de financement, la durée des efforts à fournir. Qu'est-ce que je dois savoir de plus ?

Maintenant, il est temps de regarder de près les différentes formes d'investissement possible : Il y a 4 grandes familles de solutions immobilières :

  1. D’abord, l’immobilier d’habitation : il s’agit d’un appartement ou d’une maison qui sera la résidence principale du locataire. Le marché locatif est aléatoire et fortement dépendant de l’offre et de la demande, de la situation, de l’accès aux bassins d’emplois, aux commodités, des loyers, du type de biens… La location de biens immobiliers au titre de la résidence principale du locataire permet depuis plus de 30 ans de bénéficier d’incitants fiscaux (comme la loi PINEL) et donc de transformer de l’impôt en patrimoine.
  2. Il y a aussi l’immobilier papier ou SCPI : les Sociétés Civiles de Placements Immobiliers. Il s’agit d’acquérir des parts de SCPI à des tickets d’entrée très accessibles. Elles sont soit "de rendement" et offrent un loyer très intéressant soit, "de défiscalisation", elles sont alors associées au dispositif en vigueur au moment de leur souscription.
  3. Et enfin, l’immobilier professionnel : il s’agit de bureaux, de locaux commerciaux ou industriels qui peuvent proposer des loyers élevés. Il faut cependant intégrer que la vacance locative peut être longue et très lourde dans votre trésorerie.
  4. 4. Ensuite, l’immobilier géré : il s’agit d’un bien immobilier détenu en pleine propriété, appartement ou maison, situé dans une résidence avec services comme les EHPAD pour personnes âgées. Il y a aussi d'autres types de résidences pour des touristes, des étudiants ou des hommes d’affaires, par exemple. Le bien est alors confié par un bail commercial à un exploitant professionnel. L’investisseur devient Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), il peut récupérer la TVA sur son investissement et se constituer des revenus pas ou peu fiscalisés.

Et maintenant, comment je fais pour choisir ?

Pour comparer ces différentes familles, il faut éviter à tout prix de faire des généralités. Votre situation fiscale et patrimoniale est particulière. Il va donc falloir construire une solution qui vous correspond personnellement, tout en respectant certaines étapes incontournables pour mener votre projet d'investissement pour la retraite en toute sérénité !

Comment bien épargner tout au long de sa vie ?

Il n'y a pas une épargne, mais des épargnes qui correspondent aux différentes étapes de notre vie…

Tout d'abord : "l'épargne de précaution". La règle est simple : c'est avoir 6 à 10 mois de revenus devant soi.

Ensuite, il y a l'"épargne patrimoniale". Et souvent, la première étape, c'est la résidence principale. Si vous la financez par un crédit, vous vous obligez à épargner, c'est un bon moyen de ne pas dépenser tous vos revenus. Lorsque votre crédit sera terminé, ce sera 20 à 30% de pouvoir d'achat en plus. Voilà, votre épargne de précaution est constituée, vous êtes désormais en "vitesse de croisière patrimoniale".

À ce moment-là, en fonction de vos charges, des études de vos enfants, de vos impôts, vous pourrez alors poursuivre, à votre rythme, le développement de votre patrimoine. Là encore une règle simple : il vaut mieux épargner peu, mais pendant longtemps. 50 euros par mois pendant 20 ans rapportent beaucoup plus que 100 euros par mois pendant 10 ans.

Pour constituer votre patrimoine, vous avez trois grandes familles de solutions à votre disposition :

  • Tout d'abord, les supports financiers. Le plus connu, c'est l'assurance-vie, le placement préféré des Français. Pourtant, il connaît des faiblesses. Son rendement et sa sécurité se sont dégradés.
  • Ensuite, il y a les supports immobiliers. La pierre est la valeur refuge par définition. Elle est synonyme de capitalisation et de revenus complémentaires à condition de réaliser cet investissement avec les informations d'un vrai professionnel.
  • Enfin, vous avez les supports boursiers. Ce sont les plus volatils, mais à long terme, ils sont rentables et dynamiques.

En résumé, il faut penser à épargner à chaque étape de notre vie. Je dois constituer mon patrimoine le plus tôt possible pour en profiter à ma retraite.

Vous souhaitez des informations pour préparer votre retraite, contactez-nous via le formulaire ou demandez à être rappelé. Nous sommes à votre écoute pour comprendre vos véritables motivations afin de vous apporter des solutions personnalisées d'investissements.