Quels sont les frais annexes à prendre en compte lors d'un achat de maison ?

Lors d’un achat immobilier, bien que le prix de celui-ci compte énormément dans votre enveloppe budgétaire, il n’est toutefois pas le seul facteur à prendre en compte. D’autres frais s’ajoutant effectivement au prix d’acquisition initial, votre pouvoir d’achat s’en voit ainsi diminué. Il convient dès lors de bien connaître ces frais annexes afin de pouvoir les anticiper et mener à bien son projet en toute sérénité.

Sachez toutefois qu’en achetant une maison neuve sur plan, vous vous épargnez les frais d’agence qui peuvent, selon les politiques internes, correspondre à un gros pourcentage du prix du bien.

Vous retrouverez dans cet article la liste des frais et taxes auxquels il vous faut penser afin de ne pas sous-estimer votre budget réel indispensable. 

 

Les frais annexes de notaire relatifs au terrain

Frais les plus connus lors d’une acquisition immobilière, si les frais de notaire varient de 8 à 10 % dans l’ancien, dans le neuf ils se situent davantage entre 2 et 3 % du prix du bien et se composent de plusieurs honoraires :

 

  • Les droits d’enregistrement ou de mutation: versés auprès des collectivités locales par le notaire, son montant fixe quel que soit le prix du terrain varie d’une région à l’autre.
  • Les honoraires du notaire ou émoluments: ne représentant en réalité qu’une petite part des frais de notaire, ils représentent un pourcentage du prix du terrain. Toutefois, si le notaire se charge de formalités administratives à votre place, des honoraires proportionnels aux différentes tâches que vous lui confierez vous seront réclamés.

Les coûts annexes de viabilisation

Si vous souhaitez acquérir un terrain non-viabilisé, il vous faudra prendre en compte des frais annexes de bornage et de viabilisation.

Obligatoires si le terrain que vous convoitez ne fait pas partie d’un lotissement, les frais de bornage vont varier selon sa surface et le nombre de bornes nécessaires. Bien qu’un géomètre puisse vous donner un devis précis, nous vous recommandons de compter environ 1 500 euros.

Les frais relatifs à la viabilisation du terrain quant à eux sont nécessaires pour raccorder le terrain aux réseaux d’électricité, de gaz, d’eau, d’internet et de téléphone. Ces coûts annexes de raccordement pouvant aller de 10 à 20 % du prix du terrain, il est primordial de les comptabiliser dans votre budget.

Notez toutefois que si vous achetez une parcelle de terrain en lotissement, la viabilisation sera incluse dans le tarif

La TVA

S’il y a bien une dépense à anticiper lors de l’achat une maison, c’est bien la TVA. Réduite lors de l’achat d’un bien neuf, elle s’élève dans la plupart des cas à 20 %. Certaines situations peuvent toutefois vous permettre d’obtenir une TVA réduite à 5.5 % si la maison neuve se situe dans une zone d’aménagement et de rénovation urbaine (ANRU) ou encore dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

Les taxes et frais liés aux travaux de construction de la maison suite à votre achat immobilier neuf

Si en achetant dans l’ancien il est quasiment systématique de prévoir une enveloppe plus ou moins importante spécifiquement consacrée à des travaux d’embellissement ou de rénovation, acheter dans le neuf vous offre quelques avantages non négligeables puisque vous avez la possibilité d’entièrement personnaliser votre logement sur plan et de profiter d’un confort optimal sans avoir à rajouter de frais de travaux.

Toutefois, bien que la construction de la maison représente la part la plus importante de votre projet, celle-ci entraîne malgré tout d’autres frais et taxes incontournables qui viendront alourdir votre budget global :

  • Les honoraires liés à la construction: représentant en moyenne 8 à 12 % du prix de la construction de la maison, ces frais permettront de régler le professionnel en charge de cette dernière (architecte, maître d’œuvre, etc.)
  • La taxe d’aménagement: reversée aux collectivités et s’appliquant lors du dépôt de permis de construire, cette taxe se règle en une seule fois et se calcule en multipliant la surface taxable de la maison par un forfait fixé par les collectivités locales.
  • La participation au financement de l’assainissement collectif: correspondant à 80 % du coût correspondant à l’installation ainsi qu’à la fourniture, cette participation a lieu dans les communes dotées du tout-à-l’égout.
  • L’assurance dommage-ouvrage: obligatoire, cette assurance vous protège en cas de vices relevant de la garantie décennale et vous coûtera 2 à 3 % du prix de la construction immobilière.

Les autres frais annexes à prendre en considération suite à votre achat immobilier

L’acquisition d’une maison s’accompagnant bien souvent de la souscription d’un crédit immobilier, il vous faudra également prendre en compte les frais bancaires liés aux intérêts et aux assurances emprunteur dans votre budget global. Bien que les taux actuels soient historiquement bas, il vous faudra tout de même compter 1.2 % d’intérêts dans le meilleur des cas. En effet les frais annexes liés au prêt immobilier pèsent dans la balance.

Aussi, les frais de déménagement pouvant représenter plusieurs milliers d’euros, vous avez tout intérêt à les prévoir dans votre enveloppe budgétaire. Sachez toutefois que des solutions low-cost peuvent vous permettre de déménager vous-même à moindres frais.

Enfin, n’oubliez pas qu’il va falloir vous acquitter d’impôts locaux tels que la taxe foncière ainsi que de celle qui concerne l’enlèvement des ordures ménagères (TOM) qui peut s’accompagner d’une taxe de balayage dans certaines grandes villes et dont les montants sont variables suivant les différents secteurs. Pensez à vous renseigner en amont sur la fiscalité locale.